Audrey Vaillancourt: Les Championnats du monde pour clore la saison

Cet article a été publié originellement sur le site web d'Audrey Vaillancourt.

Après avoir passé plus de deux mois sur la route, à changer de pays presque à chaque semaine, il n’y a rien comme rentrer à la maison! En fait, il y a mieux encore : rentrer à la maison sans regrets, avec le sentiment d’avoir tout donné. Mes résultats cet hiver n’ont peut-être pas toujours été à la hauteur de mes attentes, mais j’ai su tirer de bonnes leçons et savourer chacune de mes victoires personnelles. C’est d’ailleurs la tête haute que je rentre de Kontiolahti, en Finlande, où se déroulait l’événement le plus important de l’année : les Championnats du monde.

Viser juste

Les Championnats du monde, c’est le moment de l’année où les biathlètes de toutes les nations veulent obtenir les meilleurs résultats de leur saison. Pour y parvenir, les entraîneurs doivent « viser juste » et planifier l’année entière d’entraînement et de compétitions en fonction de ces Championnats (à moins que ce soit une année olympique!) Or, entre la théorie et la pratique, il y a ce qu’on appelle la vie… Les athlètes ne sont pas des robots, évidemment, et plusieurs facteurs peuvent entrer en jeu et modifier la période de performance optimale, communément appelée « peak ». Cette année, la planification de mon entraînement a été grandement perturbée par, d’un côté, mon voyagement constant entre l’est et l’ouest du pays, et, de l’autre, plusieurs semaines passées à être malade une fois la saison commencée. Il était donc plus difficile de prévoir quand la forme serait à son meilleur! Finalement, j’ai eu d’excellentes performances en fin de saison, lors de la Coupe du monde d’Oslo, et je me sentais presque toujours aussi bien physiquement deux semaines plus tard, aux Championnats du monde.

Cependant, faut-il le rappeler, en biathlon tous les éléments doivent s’aligner pour obtenir une bonne performance. Or, le tir n’était pas au rendez-vous pour moi aux mondiaux. Lors du sprint, les vents violents ont rendu le tir très difficile pour tout le monde; avec cinq pénalités, je n’ai cependant pas été en mesure de tirer mon épingle du jeu. J’étais très déçue de ne pas pouvoir prendre part à la poursuite, mais deux autres épreuves m’attendaient, soit l’individuel et le relais. Le vent est tombé à temps pour l’individuel, mais, une fois de plus, j’ai raté cinq cibles. La situation était très frustrante : je me sentais bien sur les skis, mais tout simplement inconfortable avec ma carabine, alors qu’habituellement le tir me vient plutôt de manière naturelle. Les choses se sont finalement replacées le jour du relais : j’ai atteint toutes mes cibles rapidement avec deux balles supplémentaires, et connu une de mes meilleures journées de l’année en ski. Le tout m’a permis de compléter le parcours avec le sixième meilleur temps de ma vague et de clore ma saison sur une très bonne note!


Évoluer personnellement… et en équipe

En cette année post-olympique, de nombreux changements se sont produits au sein de notre équipe. Si, pendant la première moitié de la saison, ces changements ont engendré des montagnes russes d’émotions et des moments plus difficiles, je rentre pourtant à la maison avec le sentiment que nous n’avons jamais été plus unis. Les dernières semaines ont laissé présager d’un avenir des plus prometteurs pour notre équipe qui allie maintenant expérience et dynamisme. Une page d’histoire s’est d’ailleurs écrite aux Championnats du monde cette année : Nathan Smith a remporté l’argent lors du sprint, une première chez les hommes canadiens!

MERCI, THANK YOU, DANKE, GRAZIE, KIITOS!

J’aurais beau le dire dans toutes les langues, ce ne serait jamais assez pour vous exprimer ma gratitude : Distribution Sports-Loisirs, intelligenceSanté, l’AQAIRS, Nordic Marksman, votre support m’est tellement précieux! Merci également à tous ceux qui, de près ou de loin, partagent mes victoires et m’aide à traverser les embûches en cours de route!

Joyeux printemps à tous ! :)

Audrey

Source: http://audreyvaillancourt.com/154-Les_Cham...