Charles Philibert-Thiboutot: La Fin D'Un Chapitre / The End Of A Chapter

This article was originally published on Charles Philibert-Thiboutot's website.

(English version follows)

C’est maintenant l’heure de tourner la dernière page d’un chapitre qui fût certainement une partie imposante de ma vie.

Même avec du recul, ce n’est pas d’y aller avec des mots trop puissants de dire que mon passage dans le Rouge et Or fut une partie imposante de ma vie.

Au même titre que le secondaire définit une époque chez quelqu’un, avec 5 ans à vivre et grandir au sein d’un établissement, le sport universitaire est pour moi une étape tout aussi importante.

Parler en tranches de 5 ans «fait drôle» quand on sait que ça représente le 5e de ma vie. Relativement, peu importe l’âge d’une personne, on peut s’accorder pour dire que le 5e d’une vie représentebeaucoup d’évènements.

Et Dieu sait combien de choses se sont passées durant ce passage.

Je ne suis plus le garçon que j’étais à 19 ans. J’ai appris, je me suis instruit, j’ai grandi. J’ai eu des amours, des épreuves, des conflits. J’ai vécu des nuits blanches et des longues journées.  Je me suis forgé des amitiés, des relations solides et de confiance.  J’ai eu des réussites et des échecs. Je suis devenu plus mature.

Il s’en passe beaucoup de choses quand on est à l’université. Mais vous le savez tous : par dessus tout, j’ai couru.

Mais je n’ai pas couru seul. J’ai couru au sein d’une équipe.

Là est toute la particularité de ce chapitre. Quand on court au sein d’une équipe, on développe de la fierté et une fraternité. On apprend à vivre avec les autres, et on apprend aussi à vivre pour les autres. On devient humble, déterminé et compétitif. Mais par dessus tout, on se sert les coudes pour surmonter les épreuves. Quelles soient physiques, comme un 10km cross-country, ou personnelles et morales.

Je suis très fier d’avoir pu revêtir le maillot du Rouge et Or pendant 5 ans.

Je suis également très fier de voir le club d’athlétisme et de cross-country autant en santé. C’est touchant de voir l’héritage qu’on peut y laisser comme vétéran. De grandes choses vous attendent.

Merci à mes coéquipiers et à mon coach pour tous les moments incroyables que j’ai vécu. Je sais que ma carrière en athlétisme est loin d’être finie; mais courir pour soi-même ne sera jamais comme courir pour son université, pour ses coéquipiers ou, plutôt, sa famille.

Des changements

Nouveau chapitre, nouvelle histoire. Les prochaines années seront dédiées à une carrière comme coureur. S’entraîner avec comme objectif de faire partie des équipes nationales, ainsi que de participer dans les courses sur invitation les plus prestigieuses.

Pour ce faire, on doit mettre toutes les chances de mon côté pour atteindre ce niveau : Planification de compétition périodisée,  ressources financières, équipe de soutient et conditions d’entrainement optimales. Sans oublier d’avoir du plaisir à le faire!

J’ai décidé de poursuivre mon cheminement avec Félix-Antoine comme coach; on ne change pas une formule gagnante, et après 5 ans à collaborer ensemble, on commence tout juste à «masteriser» mon corps et ses habiletés.

Je vais courir sous l’affiliation du club d’athlétisme de l’Université Laval, mais je vais également représenter ASICS Canada en arborant leurs couleurs au niveau national et international. (Pour ceux qui ne s’en doutaient pas!)

Un changement majeur que je suis content de maintenant officialiser va être un déménagement temporaire à Vancouver rendu à l’hiver. Ceux qui me côtoient quotidiennement savent que je n’ai plus de tolérance pour les hivers québécois. D’ailleurs, les hivers seront maintenant importants pour accumuler beaucoup de volume comme je n’aurai plus de saison d’athlétisme universitaire. Je considère essentiel d’être dans une température clémente pour faire un volume important sans se blesser.

Je vais me joindre au groupe BC endurance project du mois de novembre au mois de mars. Je serai en mesure de faire des entraînements avec Luc Bruchet, Kelly Wiebe, Dylan Wykes et compagnie, sans pour autant compromettre ma planification personnelle avec Félix-Antoine, qui sera supervisée par le coach Richard Lee à Vancouver.

À l’été, je vais revenir à Québec pour m’entrainer à la maison avec les gars du Rouge et Or. Québec sera ma base entre les compétitions estivales, mais également mon lieu de vacances à l’automne et où je commencerai mon build-up annuel en septembre et octobre.

Certes, un chapitre important se termine, mais un autre tout aussi excitant s’annonce!

 

Très fort probablement mon dernier caucus d'équipe à vie qui est immortalisé dans cette photo. Là est toute la beauté du sport universitaire, où un sport individuel devient un sport d'équipe. Une étape se termine pour en laisser place à une autre toute aussi excitante; mais il ne va pas sans dire que mon passage dans le Rouge et Or aura toujours une place spéciale dans mon coeur. Merci à tous ceux qui y ont contribué. — withAthlétisme Rouge Et Or.                                      de Facebook

Très fort probablement mon dernier caucus d'équipe à vie qui est immortalisé dans cette photo. Là est toute la beauté du sport universitaire, où un sport individuel devient un sport d'équipe. Une étape se termine pour en laisser place à une autre toute aussi excitante; mais il ne va pas sans dire que mon passage dans le Rouge et Or aura toujours une place spéciale dans mon coeur. Merci à tous ceux qui y ont contribué. — withAthlétisme Rouge Et Or.                                      de Facebook

 

 

-------------------------------------------------

It is time to turn the final page on a chapter that had a huge impact on my life.

Taking time to reminisce, it doesn't go without saying how important my years in the Rouge et Or were. They really were some of the most intense and played a big role in my life.

We can say that High School represents a huge part of someone’s life and memories. Living and growing  those five years in one specific environment, it goes the same for me when we talk about my life as a varsity athlete.

It sounds funny to talk like that about a stretch of five years, when we know that it represents a fifth of my life. Relatively, no matter your age, we can safely say that a fifth of someone’s life represent manyevents.

And God knows what happened during those 5 years.

I am not the kid I was at 19. I’ve learned. Gained knowledge. Grown. I’ve had love stories. Struggles. Not to mention some conflicts. I’ve lived sleepless nights and had long days. I’ve forged friendships, meaningful relationships and I’ve been a confidant. I’ve had accomplishments and failures. I have became more mature.

Lots of things happen when you attend university. But you know it all : more than anything, I ran.

But I didn’t run alone. I ran as part of a team.

In that statement lies the meaning of this chapter. When you run as part of a team, you develop pride and brotherhood. You learn to live with the others, but you also learn to live for the others. You become humble, determined and competitive. But more than anything, you stick together to overcome struggles; may they be physical, like a 10k XC, or personal.

I am really proud to have worn the Rouge et Or singlet over the past five years.

I am also very proud to see the Rouge et Or track and field and cross-country club doing so well and having a promising future. It is truly touching to witness the heritage that has developed over the years. I am blessed to have been a part of it.

Thanks to my teammates and to my coach for all these incredible moments we shared. I know that my career as a track athlete is far from over, but running for oneself will never ever be like running for my university, for his teammates or, should I say, my family.

Changes

New chapter, new story. As far as I can see the future will be dedicated to running full time. Training, with the goal to make national teams and participate in the most prestigious invitational events.

To do so, we have to do everything we can to gain the most out of this lifestyle. Different yearly training periodization, financial ressources, team support and optimal training conditions. Also, let’s not forget to have fun while doing all this!

I have decided to continue my path with Félix-Antoine as my coach; you do not change a winning combination, and after 5 years together, we’re just starting to master my body and it’s reactions.I will run under the club affiliation of Club d’athlétisme de l’Université Laval, but I will also represent ASICS Canada by wearing their colours nationally and internationally. (For those who wouldn’t have guessed!)

One major change that will happen and that I am excited to officially announce is that I will move temporarily in Vancouver to spend my winters. Those who have had a chance to speak with me on a daily basis know that I do not have any tolerance left for Québec’s winters. That said, winters will now be periods where I will run a lot of volume, made much easier by the fact that I won’t have a collegiate indoor season. And I really believe good weather is necessary to sustain a high volume program safely.

I will join my friends at the BC endurance project from the months of November to March. I will be able to do some workouts with the likes of Luc Bruchet, Kelly Wiebe, Dylan Wykes and company, without compromising my personal plan with Félix-Antoine. I will train under the surveillance of coach Richard Lee while in Vancouver. I am really happy and excited about this «partnership»!

In the summers, I will come back to Québec city to train with my friends from the Rouge et Or. Quebec will be my base between summer races, but will also be where I’ll take vacations in the fall, and where I will start my yearly build up in September and October.

Yes, an important chapter is now over, but another one as exciting is waiting for me ahead!

Source: http://charlespt.com/p/20943346-la-fin-dun...