Julien Bahain: To race or not to race ? (Bilingual)

This article was originally published on Julien Bahain's website.

Le français suit.

« Impossible is nothing ». The commercial slogan by the famous sports apparel manufacturer must be right. 3 months exactly after my back surgery, I am back on track. Hours and hours of rehab, of hard work and dedication made the difference.

I was able to go from walking to rowing in about a month. From 6k paddle to 18k in my single in another month. And it took me another month to build up a decent level of fitness. My last physiological test showed that I was back to where I was last November in terms of fitness. I was really happy with that. I have been out for 4 months. The staff and I had to make a decision regarding the racing season coming up. I skipped the Essen regatta trip where the guys raced in the four and the quad. Next one is World Cup 2 in Varese (Italy). Was I going to be part of the trip? Lots of parameters to think of. A selection to be made by the headcoach. My personal feeling to take in account.

I am proud and happy to announce that I will race in 2015. First race will be Varese in the quadruple scull along with Rob Gibson, Will Dean and Matt Buie. A strong crew made of the best single scullers on the team. This boat, as well as the four, is the target boat for Olympic qualification this year at world championships in Aiguebelette (France).
To perfect are preparation for this major event, we will race at the Holland Beker in Rotterdam and at PanAm Games in Toronto early July. You can find my calendar for this season HERE.

I have talked about the hard work I have put in to manage a come back within 3 months but it is going to be a never-ending process now to keep me functional. It looks like rehab exercises are going to be my best friends now. I still have some after-effects from the nerve pinch and I have to keep working and being very sensible with my training. I have refused to think that I was getting older but now, I am like an old diesel truck. I need intensive care and a few k's to be a 100%. But the engine is still running.

Next stop : Varese
Departure on June 10th. Excited as a kid!

The adventure goes on...
 

Courir ou ne pas courir?

"Impossible is nothing". Il semble que la célèbre marque à 3 bandes ait raison. Trois mois exactement après mon operation du dos, me voici de retour. Les heures et les heures de rééducation mais aussi le travail intense et la motivation ont fait la différence.

Il m'aura fallu un mois pour passer de la marche à pied au bateau. Un autre mois pour passer de 6km « tranquille » à 18km en skiff. Puis un autre mois pour reconstruire mon niveau physique. Mon dernier test physiologique sur l'ergomètre a montré que j'étais de retour à mon niveau physique de novembre dernier. J'étais très satisfait de cela surtout après avoir été arrêté plus de 4 mois et avoir subi un stress physique non négligeable.

Le staff et moi-même devions statuer sur la suite de la saison de compétition. Je n'étais pas du voyage à Essen pour cette traditionnelle régate germanique où les gars ont couru en quatre sans barreur et en quatre de couple. La prochaine compétition étant la 2ème étape de Coupe du Monde à Varese (Italie), allais-je faire partie du prochain voyage en Europe ? Beaucoup de paramètres auxquels penser. Mes sensations à prendre en compte. Une sélection à effectuer pour le Headcoach.

Au final, je suis fier et heureux d'annoncer que je courrai cette saison 2015. Je ferai mon retour à bord du quatre de couple à Varese aux côtés de Rob Gibson, Will Dean et Matt Buie. Il s'agit d'un équipage composé des meilleurs skiffeurs (bateau individuel) de l'équipe. Cette embarcation, ainsi que le quatre sans barreur, est le bateau cible pour une qualification olympique lors des prochains mondiaux qui auront lieu à Aiguebelette en France cet été. Pour parfaire la préparation, nous serons alignés à la Holland Beker à Rotterdam ainsi qu'aux Jeux Panaméricains à Toronto mi juillet. Vous pouvez retrouver mon calendrier ICI.

J'ai parlé de l'intensité du travail que j'ai du développer pour revenir en l'espace de 3 mois. Mais je sais que cela sera désormais une attention de tous les jours pour espérer rester « fonctionnel ». Il semble que les exercices de rééducation vont être mes meilleurs amis à présent. J'ai toujours des séquelles dues au pincement prolongé du nerf mais moyennant un travail quotidien et en étant attentif côté entraînement, je peux continuer à ramer. J'ai refusé de penser que je pouvais vieillir dans l'aviron, mais plus ça va, plus je me dis que je ressemble à un vieux diesel ayant besoin de soins intensifs et de plusieurs kilomètres avant d'être chaud et de pouvoir tourner à plein régime. Toutefois, le moteur tourne toujours aussi bien !

Prochain arrêt : Varese.
Départ le 10 juin ! Heureux comme un gosse.

L'aventure continue...

Source: http://www.julienbahain.com/en/blog/82-to-...